UN RETOUR SUR LE STAGE DU 27 FEVRIER

Publié le 31 Janvier 2013

Le thème : Ne plus avoir besoin d'évoluer dans l'opposition

Comme Franck, résume si bien le stage sur son blog : http://lavoieestlibre1.overblog.com//, je décide de vous parler de moi et de ce qui a surgi aprés le stage, un exemple concret pour vous aider à comprendre les fonctionnements que l'on peut mettre en place inconsciemment.

J'ai reconnecté un vieux shéma.

Jusqu'à mes 9 ans, je vivais une vie paradisiaque pour une enfant : mes parents et moi, l'abondance dans tous les secteurs de ma vie , puis la chute! Mes parents se séparent, ma mère m'annonce avec joie que nous allons vivre avec son amant, que je vais rester chez mes grand-parents pour finir l'année scolaire et qu'ensuite j'eménagerais selon mon choix soit, avec mon père ou avec ma mère et " lui", l'autre qui n'est pas mon père. Dur choix pour une enfant de 9 ans !

Je décide d'aller vivre avec ma mère, bien embétée d'avoir à choisir, enfin voilà c'est la vie du moment, et là commence une nouvelle vie qui bien sur fût difficile.

Le temps passe et aujourd'hui je vis une vie magnifique, avec 3 enfants merveilleux, un mari fantastique, un lieu de vie fabuleux, avec la concrétisation de tous mes rêves d'enfant, le bonheur parfait quoi! Et pourtant, je ne cesse de me débattre avec des peurs et la peur profonde, et pourtant inconsciente, que ce rêve s'arrête, alors inconsciemment je me dis que ça ne durera pas comme lorsque j'avais 9 ans, je mets en place un comportement autodestructeur :" autant que cela se dégrade progressivement" me dit mon enfant intèrieur.

Les signes : un mécontentement naturel sur ce que je vis, une façon de toujours essayer de trouver la faille et un contrôle permanent pour éviter que cela se dégrade, " bien compliqué!" me dit mon mental, "Tu n'abuses pas non, tu as tout ce que tu veux et tu traînes la patte, tu mériterais un coup de pied aux fesses!" comme me dirait surement ma mère ou d'autres, vu de l'extèrieur.

C'est en discutant avec Franck que je comprends tout cela, un gros morceau mais comment faire pour me débarrasser de cette façon de faire inconsciente?

Je décide de faire un petit rituel : je prends un fruit pourri, celui-ci représente tout ce qui m'a pourri la vie à cette époque, je le remercie car il m'a quand même et malheureusement permis de me construire et je lui dis au revoir en l'enterrant dans la terre pour que toute ces pourritures se désintègrent et retournent là d'où elles viennent.

Je ne l'ai pas encore fait mais je vous en dirais plus dés que cela aura bougé.

En attendant merci à vous tous pour m'avoir permis de me reconnecter à moi-même, j'espère qu'il en sera de meme pour vous.

N'oubliez pas que vous pouvez selon ce que vous vivez vous trouver des exercices pour destructurer et restructurer, ce qu'il faut garder à l'esprit c'est que la conscience ne fait pas la différence entre une situation imaginaire ou réelle, alors laissez venir ce qui vous semble être juste pour vous, tout est en vous, allez vers l'autonomie c'est le but de nos stages.

De belles pensées à vous tous.

libérez ce qui vous empèche de laisser couler la vie en vous!

libérez ce qui vous empèche de laisser couler la vie en vous!

Rédigé par LOPVET Stéphanie

Commenter cet article